Les Finances de l’Église

Faut-il parler des finances de l’Église sur un site paroissial – de fait public – et faire des appels aux dons ?

Cette question entraîne moult problèmes légaux et techniques. Si la pudeur nous pousse à la réserve, il est tout de même possible de faire quelque chose et de bien le faire.

Donner sur le web avec le crowdfunding

Sur le web, on se rend compte que les sites de crowdfunding (financement participatif) sont à la mode, et n’ont pas de complexe à demander des dons en ligne, formulaires de paiement à l’appui.

Une partie de leur succès provient de leur communication : le demandeur lance des campagnes de don (ou de souscription) autour d’un projet qui est budgétisé, objectif à l’appui ! Ainsi le donateur potentiel est informé sur le projet auquel est destiné son argent, quelle somme est nécessaire et combien il manque. Dans un certain nombre de cas, des contreparties sont offertes : livre (en particulier dans le cas de souscription pour financer le livre), auto-collant, T-shirt…

Voici quelques exemples de campagnes qui peuvent nous inspirer :

Finalement, exprimer son besoin d’argent et son budget n’est pas un problème, au contraire cette transparence facilite l’adhésion du public.

L’Église et l’argent

Il ne faut pas se voiler la face, pour la vie de l’Église il y a une nécessité financière, les deux vont de pair pour le bien le la communauté.

Ceci dit, il y a deux différences notables avec les exemples précédents :

  • il n’y a pas de contreparties à proposer, le don est gratuit (quoiqu’en dise le pape Léon X),
  • les finances du quotidien ne sont guère assimilables à un projet.

Cela n’empêche pas de communiquer dessus en expliquant à quoi sert l’argent qui est donné ; comment est dépensé l’argent reçu ? Cette communication, par ailleurs nécessaire vis-à-vis des membres de la communauté, n’est pas nouvelle. Il va juste falloir être très rigoureux lorsque l’on atteint un public potentiellement plus large et surtout moins bien informé du fonctionnement de l’Église.

Au delà du pourquoi, l’état dispose de moyens pour inciter à donner à des associations dont les Églises font parties : déduction d’impôt sur le revenu, sur d’ISF et sur les Legs en particulier. Ces mécanismes sont méconnus, il faut les répéter et les ré-expliquer régulièrement.

Le montant du don est également un sujet qui peut être abordé et qui permet à chacun de se positionner.

Enfin, il ne faudra pas oublier de parler des divers moyens de donner : chèque, liquide, virement, prélèvement, en ligne…

Communiquons

Les finances font partie de la vie de l’Église, elles sont un sujet comme un autre qui doit être abordé avec les autres. S’il y a des activités dans l’Église, celles-ci ont un coût et il est important d’en préciser le fonctionnement.

J’ai essayé de faire court. Il existe plein d’initiatives qu’il serait intéressant d’étudier, que ce soit pour s’en inspirer ou seulement pour enrichir la discussion : écrivez dans la rubrique « commentaire » vos solutions en matière de communication financière.

Dans un prochain article, j’apporterai quelques solutions techniques pour mettre en place un don/paiement en ligne.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *